De Lourdes à Tournai

Nd des etoiles grotte et coeur

Les apparitions de Tournai : un rappel des apparitions de Lourdes

Les apparitions ont commencé dans la cour d'une école, au-dessus d'une grotte de Lourdes (disposée, il est vrai, d'une manière un peu originale). 

  • Mardi 2 mars 1948 : Dans la cour de l’école, au-dessus de la grotte, le midi.

Marguerite : « J’ai vu une étoile. »

  • Lundi 24 mai 1948 : Dans la cour de l’école, au-dessus de la grotte, le matin.

Une institutrice avait envoyé Marguerite chercher un livre dans une autre classe, celle-ci traverse la cour déserte, et c’est alors qu’elle revoit l’apparition.

Elle a dit : « Je veux qu’on élève ici une grotte avec la statue, telle que je vous suis apparue. »

 

            Par le choix de l’emplacement, les apparitions de Tournai se réfèrent directement aux apparitions de Lourdes. Du 11 février au 16 juillet 1958, la Vierge apparait 18 fois à Lourdes. Il n'est pas possible de tout dire ici des apparitions de Lourdes. Un chant des choeurs de saint Michel en donne un aperçu poétique : 

            « O ma douce, ma colombe, blanche immaculée, tu tiens toujours cachée, au creux de ton rocher.

            Toujours, tu te laisses trouver, aux quêteurs de vérité, tu révèles ta beauté. Par toi, resplendit la vie, la lumière du vrai soleil ; enserré est ton habit, dans l’azur venu du ciel.

            Posant les yeux sur tes enfants, les harmonies de ta voix, les mélodies de tes chants les remplissent de ta joie.

            La chaleur de ton sourire, comme un doux feu, nous attire, elle fait nos cœurs se réjouir, et ton amour, nous envahir.

            A tes pieds agenouillés, nous venons te contempler, par l’amour, et ton chapelet, tu nous ouvres l’éternité. »[1]

 

            Son message : pénitence, pénitence, pénitence, priez pour la conversion des pécheurs, allez boire à la fontaine et vous laver, que l’on vienne ici en procession, et qu’on y bâtisse une chapelle...

            Le Cantique des cantiques dit : « L’hiver est passé… le figuier forme ses premiers fruits… Lève-toi ma bien-aimée, ma colombe, fais-moi entendre ta voix… » Et le 25 mars 1958, fête de l’Annonciation au cours de laquelle l’ange salua Marie comblée de grâce, c’est la 16° apparition de Lourdes, et Marie nous révèle son nom : « Je suis l’Immaculée conception ».

            « Comme un soleil levant sur notre terre, tu viens nous dire ton nom Marie, tu nous fais contempler la beauté de Celui qui t’a fait, Immaculée.

            Comme un soleil levant sur tous les frères, tu fais jaillir en nous la vraie lumière, dans ton amour, tu nous fais voir la vérité, qui nous vient par ton cœur, Immaculée. »[2]

Françoise Breynaert

[1] Extrait - chœurs de saint Michel, « Marie par la France visite le monde », diffusion Mariamultimedia.

[2] Extrait - chœurs de saint Michel, « Marie par la France visite le monde », diffusion Mariamultimedia.

 

×