Autres Apparitions européennes

La Vierge au Coeur d'Or - BEAURAING - Belgique

Pour la première fois, une visite en profondeur du célèbre sanctuaire de Beauraing, en Belgique, lieu marial par excellence où, entre le 29 novembre 1932 et le 3 janvier 1933, Notre Mère du Ciel est apparue 33 fois à 5 enfants du village : Fernande, Gilberte et Albert Voisin, Andrée et Gilberte Degeimbre. Véritable « carrefour pour la prière » - cette prière dont le père Christophe Rouard écrit joliment qu'elle est pour le chrétien comme la respiration de son âme - Beauraing est célèbre dans le monde entier. À juste titre car « on y respire la sérénité, la paix et le bonheur. On s'y ressource et on y retrace la frontière jamais finie entre l'essentiel et l'accessoire, entre tolérance et rejet ». De magnifiques séquences tournées sur place, de captivantes images d'archives ainsi que de passionnants et émouvants témoignages contribuent à faire de ce film un document exceptionnel. Exceptionnel, car Beauraing étant l'un des rares sanctuaires au monde où Marie ait montré son coeur, nous rencontrons à la fois celle qu'on nomme « la Vierge au Coeur d'Or » et Gilberte Degeimbre, la dernière voyante à pouvoir témoigner, qui a accepté d'en dire plus. Un entretien bouleversant qui nous confirme s'il en était besoin que « Dieu aurait pu créer un univers plus grand, il ne pouvait rien faire de plus beau que sa mère ».

La Vierge des Pauvres - Banneux - Belgique

Banneux, 15 janvier 1933. Marie apparaît à la jeune Mariette Beco, 12 ans. Entre le 15 janvier et le 2 mars, " la Vierge des Pauvres " - c'est ainsi qu'elle se nommera - se manifestera à huit reprises à la petite voyante. Ce documentaire de 52' couleur, tourné sur place et enrichi de magnifiques images d'archives et de témoignages empreints d'émotion, nous raconte la belle histoire du sanctuaire de Banneux et nous conduit à mieux connaître celle dont l'existence fut à jamais bouleversée par les apparitions. On a coutume de dire qu'il suffit de se rendre à Banneux pour voir ce que la confiance, la prière et la foi peuvent réaliser. On comprend pourquoi chaque année des centaines de milliers de pèlerins, parmi lesquels 10.000 malades, viennent individuellement ou en groupe confier ici à Notre-Dame leurs souffrances et leur espérance en Celui qui est la source de toute Grâce. Ici, " la Vierge des Pauvres " les invite à " pousser les mains dans l'eau " de la source pour puiser en Jésus la vraie vie. Pousser les mains dans l'eau. Un geste d'humilité, d'obéissance, de confiance et d'abandon. Lors de sa visite au sanctuaire, le 21 mai 1985, Jean-Paul II a dit : " Les pauvres d'aujourd'hui - et il y a tant de manières d'être pauvre ! - se sentent chez eux à Banneux. Ils viennent chercher ici le réconfort, le courage et l'union à Dieu dans leur épreuve. J'encourage les pèlerins qui viennent prier ici celle qui, toujours et partout dans l'Église, reflète le visage de la miséricorde de Dieu ". Ce programme inoubliable atteste bien que, comme l'a dit le Pape, à Banneux, chaque pas que fait le pèlerin est un oui à Dieu.
Documentaire du 10/01/2014.

 

A la lisière du Parc National des Ecrins, dans les limites de l'ancienne province du Dauphiné, le sanctuaire est le deuxième lieu de pèlerinage après Lourdes.

 

×